Boule Flamande

Le jeu de la boule flamande à l'étaque


boule_IMG_2103_r700

La boule flamande est une tranche de bois cylindrique dont la matière, le poids, le diamètre et la largeur bombée de celle-ci, répondent à des normes différentes suivant les régions où elle est pratiquée, mais ayant entre elle, un point commun, un côté fort et un côté faible permettant à la boule une fois lancée, d'avoir une trajectoire dite modifiée.

 


Origine :

Celle-ci se perd dans la nuit des temps. Le plus ancien document actuellement retrouvé, relatant la pratique du jeu de boule, est un extrait des bans échevinaux de Lille, datant du 04 Aout 1382, interdisant la pratique du jeu de boule sur la voie publique, sous peine d'une amende de 60 sols ou la castagne de verge.

 


Caractéristiques des boules :

Son poids peut varier de 1kg500 à 1kg700.
Les bois utilisés sont le noyer, l'orme ou le gaïac. Elles ont un côté fort et un côté faible.
Plus récemment, la fabrication des boules dans un matériau plus moderne afin de prolonger leur longévité, comme le canévasite (résine de synthèse)
 


Aire de jeu :

L'on y joue dans une bourloire, piste de jeu le plus souvent à l'arrière d'un café, cercle associatif. Jadis en plein air, les pistes sont pratiquement toutes couvertes à ce jour.
 

 

La bourloire :

bourloire_IMG_1918r700

bourloire_IMG_2128b_r350Piste :

  • de + ou – 20 mètres de long,
  • incurvée sur une largeur d'environ 3 mètres.

Celle-ci est faite pour la plus ancienne de terre avec ajout d'argile, de bouse de vache, de sel ou de bière, ou comme la nôtre recouverte de béton.

La bourloire est terminée aux extrémités par un noyau.
A environ 1 mètre du noyau, se trouve l'étaque, pièce métallique enfoncée au ras du sol et qui sert de cochonnet fixe.











Jargon de la boule :

La Bourloire : lieu où l'on pratique le jeu de boule
Faire yo : marquer le point
La poussette : force nécessaire donnée à la boule suivant l'ordre de jeu donné par le commandant
Le pointeur : bouleur qui joue plus près possible de l'étaque
Le frappeur : bouleur qui enlève les boules gênantes
Le noyau : fosse en bout de piste qui recueille les boules mise hors-jeu

 


Joueurs et techniques :

boule_IMG_2117_r700

boule_IMG_2137_r400Le nombre de joueurs par équipe varie de 2 à 14 personnes selon les rencontres avec dans chacune un commandant de jeu, des pointeurs et des frappeurs.

La technique pour l'équipe après tirage au sort est d'approcher l'étaque au plus près par les pointeurs :

  • Les coéquipiers essayeront ensuite de placer d'autres boules tout au long de la bourloire afin de constituer des écueils.
  • Les adversaires à leur tour essayeront de faire yo en faisant louvoyer leurs boules grâce aux rives de la piste et du fort de la boule, afin de contourner les écueils et de se rapprocher le plus près possible de l'étaque.
  • Si ce dernier est encombré, les frappeurs en force tenteront d'enlever les boules gênantes.
  • Un point sera alors attribué à chacune des boules de la même équipe se trouvant le plus près de l'étaque.

boule_refl_IMG_2115b_r700


Contact :

M. Patrick TEITE
Président de la Boule Flamande
77 rue Raoul de Godewarsvelde
Téléphone : 03 28 49 42 70
Par courriel :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
Ou bien vous pouvez passer directement à la Bourloire, près de l'école Jacques Prévert, les lundi, mercredi, jeudi ou vendredi de 14H à 18H30.
 


Jeux voisins :

Ce jeu est unique au monde, mais il existe des variantes, de nos jours, les jeux anciens reviennent à la mode et permettent un rapprochement des hommes. La bourloire, lieu de convivialité a encore et nous l'espérons de longues années à vivre.